lundi 7 mars 2016

Nouveau tag

Carole m'a dernièrement taguée, me voilà donc dotée d'un deuxième Liebster award, merci à toi :-) Pour ceux qui ne sauraient pas en quoi cela consiste il s'agit d'une chaîne permettant de circuler d'un univers à un autre et, ainsi, de faire connaître d'autres blogues. Ce type de billet permet également de se montrer sous une autre facette. Il y faut révéler onze choses sur soi, répondre aux onze questions de la personne qui vous a désigné avant de poser onze questions à onze autre personnes.


  1. Se plier à ce type d'exercice est un plaisir et un casse-tête à la fois : je crains toujours que mes  «révélations» comme mes questions soient sans intérêt.
  2. Je n'ai jamais été une grande amatrice de chair animale et plus ça va moins j'arrive à en manger, mais je vis avec des carnivores, j'en prépare donc encore (mais pas tous les jours).
  3. La carotte est sans conteste mon légume préféré et j'en mets à peu près partout. Seule exception : le carrot cake que je n'aime pas, mais j'ai goûté une fois un délicieux gâteau brésilien à la carotte et au chocolat. Il faudra que j'en prépare un à l'occasion.
  4. Je ne porte presque jamais de chaussettes. 
  5. Je me déplace pieds nus à la maison dès que les températures le permettent.
  6. Il y a longtemps je m'accompagnais à la guitare. Je ne sais pas si je me débrouillais bien mais j'y prenais beaucoup de plaisir. J'ai cessé d'en jouer en arrivant à Paris, faute de partenaire et donc de motivation, et ai tout oublié.
  7. J'ai toujours tiqué à l'emploi du mot «tuerie» comme synonyme de «délicieux». Je me demande comment on peut encore l'employer en ce sens depuis janvier 2015. 
  8. La réforme de l'orthographe n'est pas un vrai sujet pour moi. Il y a des choses que tout le monde applique depuis longtemps sans même s'en rendre compte. De toute façon les deux graphies restent correctes et si la langue n'avait pas évolué on écrirait encore en ancien français. Pendant que la presse et les rézosociaux s'agitaient à ce propos des choses beaucoup plus lourdes de conséquences se tramaient ou se mettaient en place.
  9. Je déteste en revanche la tendance actuelle de certains médias, qui passent la forme interrogative à la trappe. C'est pour moi plus un appauvrissement qu'une évolution de la langue, sans parler du fait que des tournures comme «C'est quoi» ne sont pas des plus élégantes. Il y a un écart entre des écrits informels et des textes qui prétendent avoir une forme, voire une valeur, didactique ou littéraire.
  10. Je consulte régulièrement les statistiques de ce blougui, même si moins qu'au début. L'absence de commentaires sous certains billets me chagrine un peu : j'avais imaginé ces pages comme un lieu d'échanges et de partages.
  11. Ledit blougui a entamé sa cinquième année et, même si mon rythme de publication a ralenti, je n'aurais jamais cru m'y tenir aussi bien.
Les onze questions de Carole

1.   Qui se cache derrière votre blog ?

  • Moi, quadra pour encore quelques mois, aimant apprendre et voir des choses prendre forme au bout de ses doigts.
2.   Quelles sont les belles rencontres que vous avez pu faire grâce au blog ?
  • Grâce à Internet en général et aux blogues en particulier un monde de possibles s'est ouvert à moi. La multitude de documents disponibles m'a permis d'acquérir ou d'approfondir bien des connaissances. Avec tous les blouguis parcourus j'ai, entre autres, fait des découvertes culinaires, appris de nouvelles techniques de tricot, osé la couture à la machine, créé ces pages et me suis inscrite à mon cours de dessin. Je n'ai pas rencontré énormément de blogueurs en chair et en os mais je crois pouvoir dire que ç'a été chouette à chaque fois. J'ai correspondu ou corresponds encore en privé avec certains, et c'est aussi chouette !
3.  Que faites-vous pour préserver notre planète (vous avez le droit de dire «rien», être sincère c’est bien) ?
  • Je crois avoir toujours été sensible à l'écologie. Au début de loin, un peu naïvement et sans être consciente de certaines contradictions, dont j'ai un peu honte avec le recul. Le «grand basculement» s'est produit avec l'arrivée de la douce, qui nous a d'abord vus nous tourner vers l'alimentation bio. Le reste a suivi, assez logiquement pour qui se penche vraiment sur le sujet. C'est un processus en constante évolution et donc toujours perfectible. J'avais préparé un pavé sur nos habitudes les plus évidentes, que j'ai finalement effacé pour ne pas me montrer moralisatrice malgré-moi, chacun fait comme il peut, mais cela va de la préférence aux circuits courts, bio-équitables et locaux à la réduction des déchets – compost, tri, recyclage, récupération, réparation – en passant par l'évitement (pour ne pas dire le boycott) de certaines marques et enseignes, qu'il s'agisse d'alimentation, de produits d'entretien, d'hygiène, de cosmétique ou de soins, d'équipement électroménager, de vêtements ou de modes de déplacement. L'Homme et l'Ado râlent parfois mais finalement suivent le mouvement :-)
4.   Que vous interdisez-vous de dire ou de faire sur votre blog ?
  • Je ne crois pas m'interdire grand-chose, mais il y a des thèmes que je ne pense tout simplement pas à aborder ici ou qui n'y ont pas leur place. Ah si : il n'y a pas de visages en gros plan, et ils sont généralement floutés. Mais quel que soit le mode de narration choisi personne ne se livre entièrement en ligne, on ne fait qu'y relater des tranches de vie.
5.   Vous êtes heureux ?
  • C'est une question à laquelle j'ai déjà répondu : comme beaucoup, je crois, avec des hauts et des bas. Mais la situation générale actuelle me désespère, m'effraie, me fâche.

6.   Si vous n’avez pas envie de cuisiner, vous mangez quoi ?
  • Si je suis raisonnable et selon la saison je croque des carottes, un poivron rouge ou jaune, du concombre ou encore des endives débitées en tronçons. Je mange du fromage – avec ou sans pain – ou du yaourt, des fruits – frais ou secs –, je me prépare une soupe ou une salade. Sinon n'importe quoi fait l'affaire, et tablette de chocolat ou glace à la vanille n'ont qu'à bien se tenir !
7.   Vos proches connaissent-ils l’existence de votre blog ?
  • L'Homme et l'Ado figurent parmi mes premiers abonnés, et ma mère vient régulièrement. Je connais certains de mes autres lecteurs depuis plus de dix ans, l'une d'eux commente en privé.
8.   Avez-vous une anecdote liée au blog ?
  • Pas que je me souvienne.
9.   Avez-vous une recette qui se prépare en quelques minutes et que tout le monde adore ?
  • Je ne sais pas trop. Un pilaf, mes tartines à la tomate ou le guacamole, peut-être, les pâtes n'entrant pas en compte, n'est-ce pas. Cela dit, beaucoup des recettes ici publiées demandent moins d'une heure de préparation. Au fil des saisons je lave, épluche, émince et congèle beaucoup de légumes – et quelques fruits – de façon à prolonger les plaisirs gustatifs et éviter d'acheter des denrées qui autrement peuvent venir de loin et, malheureusement même en bio, sont parfois produites dans des conditions peu respectueuses des gens qui s'échinent dans les champs. Ces surgelés maison me permettent d'abréger considérablement le temps de préparation des repas par la suite… Sinon, le poulet au lait de coco ou celui aux châtaignes et au maïs figurent en bonne place.
10. Qu’est-ce qui est important pour vous ?
  • Les miens, mes diverses activités associatives (dont je ne parle pas nécessairement ici mais liées pour la plupart à l'écologie et/ou à la solidarité), ces pages.
11.  Quel talent aimeriez-vous avoir ?
  • C'est aussi une question qui m'a déjà été posée : il y en a je crois trop pour pouvoir tous les énumérer. En vrac, dans le désordre et entre autres, j'aimerais arriver à dessiner les visages, me lancer dans la fabrication de meubles en bois de palette, me remettre à la guitare, m'inscrire dans une chorale, pourquoi pas maîtriser plomberie et électricité, prendre de meilleures photos…
Mes questions
  1. Qu'est-ce qui vous met de bonne humeur ?
  2. À l'opposé, qu'est-ce qui vous fâche ?
  3. Quel est votre remède à la mélancolie ?
  4. Quel(s) projet(s) souhaiteriez-vous concrétiser à tout prix ?
  5. Un objet que vous emportez partout avec vous ?
  6. Savez-vous où est passé l'accent circonflexe de la cime ?
  7. Avez-vous une routine quotidienne ? Laquelle ?
  8. Quel autre métier que le vôtre auriez-vous pu exercer ?
  9. Quel est le film qui vous émeut le plus ?
  10. Si vous deviez garder un seul de vos cinq sens, lequel choisiriez-vous ?
  11. Avez-vous jamais pensé à partir sans retour, à la façon de certains globe-trotters ?
Mes victimes, si elles veulent bien se prêter au jeu
  1. Féefils, histoire de sortir son blougui de sa torpeur
  2. Coline, depuis son bayou
  3. Marie aux joues roses
  4. Marjolaine et ses Mille Choses à Paris
  5. Gille Monte-Ruici
Reprend ensuite qui veut… Vous pouvez répondre dans les commentaires si vous préférez, et les lecteurs de l'ombre peuvent en profiter pour se manifester… Au plaisir de vous lire :-)

10 commentaires:

Carole a dit…

Merci beaucoup !!
Cela fait plaisir de te connaitre davantage.
Je vais aller découvrir tes "victimes".
Bonne journée, bises.

DoMi a dit…

Merci à toi !

Cécile a dit…

Je vis en tongues aussi (et Féekomsasoeur est bien partie pour faire pareil!) Faut que je te donne ma recette de gâteau carotte-chocolat!
Belle semaine!

DoMi a dit…

La bride des tongs fait mal entre les orteils…
Ta recette dans un prochain billet ?

Isa LISE a dit…

Intéressant de te découvrir un peu plus. :) Merci pour le partage !

DoMi a dit…

C'est Carole qu'il faut remercier :-)

Marie a dit…

Je réponds ce we ;-)

DoMi a dit…

chouette, merci !

Marjolaine a dit…

Promis, j'y réponds ! Je ne sais juste pas sous quel délai... mais je vais le faire :)

DoMi a dit…

Pas de problème, merci ! Tu fais comme tu peux, et il n'y a pas de date limite :-)