samedi 28 septembre 2013

Tricot d'été

À partir de quand peut-on dire d'un modèle qu'il est «maison» ? Commencé à la campagne et terminé à Paris, celui-ci a pour base un patron de la Droguerie et correspond je pense à un bon 14 ans, voire à un 16 ans…

Tricoté en Philcoton 4,5. Ce fil de coton bio n'est plus commercialisé par la marque qui l'a remplacé par un autre, plus fin et… plus cher, mais on en trouve encore chez des revendeurs en ligne.

8 pelotes (400 g) de fil de coton à tricoter en 4,5
Aiguilles 4,5, circulaires de préférence
Crochet 4,5
Point de jersey, maille serrée

Demi-devant gauche
Sur l'aiguille gauche, monter 18 mailles, de façon à tricoter le premier rang de la gauche vers la droite. Répartir 4 augmentations sur le 2e rang ; 3 augm sur les 4e, 6e et 8e rangs ; 2 augm sur les 10e et 12e rangs ; 1 x 5 augm tous les 2 rangs, puis 1 x 4 augm tous les 4 rangs. Continuer droit sur les 43 mailles obtenues. À 21 cm de hauteur totale, augmenter 30 mailles pour la manche et, simultanément, commencer l'encolure en tricotant des diminutions apparentes (2 mailles  tricotées ensemble) à 2 mailles du bord, 18 fois alternativement tous les 2 et 4 rangs. Tricoter 4 rangs après la dernière diminution et placer les 55 mailles obtenues en attente.

Demi-devant droit
Commencer le demi-devant droit sur l'aiguille droite de façon à tricoter le premier rang de la droite vers la gauche puis poursuivre idem en vis-à-vis. Tricoter 3 rangs après la dernière diminution et placer en attente. Il n'y aura ainsi aucun décalage entre les deux demi-devants et les diminutions se tricoteront de la même façon que pour le pan gauche.

Reprendre le demi-devant gauche et augmenter de 25 mailles pour l'encolure du dos et poursuivre en  reprenant et tricotant le demi-devant droit. Tricoter droit jusque 59 cm de hauteur totale, avant de rabattre souplement une trentaine de mailles de chaque côté pour les manches (ici, 35 mailles de chaque côté pour éviter un décalage entre le haut et le bas). Continuer droit et rabattre souplement les mailles restantes à 80 cm de hauteur totale.

Tricoter une bordure rapportée dentelée pour le bas des manches et border le tour du gilet de mailles serrées au crochet, en ménageant une boutonnière (quelques mailles en l'air) à hauteur des premières diminutions du pan de devant droit. Coudre un gros bouton en face.



Pas d'utilisation commerciale, merci.

mercredi 25 septembre 2013

Manque de veine(s)

Une crise d'asthme commencée des semaines, voire des mois, plus tôt, soignée, contenue mais jamais complètement, jamais terrassée, revenant en force à chaque occasion, de façon à chaque fois plus virulente.
Ça a influé sur le séjour au Québec, et nous n'avons pu faire tout ce qui avait été prévu. Ça n'aurait pas été très important si ça n'avait impliqué que moi mais ça a restreint les activités de tous. Court répit de retour à Paris avant passage aux urgences et consultation chez le médecin traitant. Traitement qui m'a donné la sensation de n'avoir pas aussi bien respiré depuis des lustres.
À la campagne, un champ de blé fraîchement moissonné, un de maïs et un autre de tournesols entourent la maison. Ç'a été un peu difficile dès le premier jour. C'est allé s'amplifiant,  d'autant que je suis tombée en panne d'une partie du traitement, pour en arriver à une intensité encore jamais atteinte en plus de trente-cinq ans de difficultés respiratoires. Une semaine plus tard le Musicien a appelé le Samu : direction l'hôpital le plus proche. Une journée aux urgences, trois autres aux lits-portes, et encore une en médecine interne avec traitement de cheval. Retour à la maison avec le même traitement, la cortisone, mal tolérée, en moins, et une mise sous cloche en bonne et due forme par l'Homme et son père.

Quand ça veut pas, ça veut pas…

Rétrospectivement je ne saurais dire à quel point j'ai eu peur mais j'ai eu je crois un aperçu assez précis de ce que doit être une fin par asphyxie. Durant un mois le quotidien a semblé plus facile, plus léger, même si les démangeaisons de l'hiver dernier, liées à l'asthme ai-je appris, ont certains jours manifesté des velléités de retour. Mais c'est une fois de plus revenu. À chaque fois le répit aura duré un petit mois, va savoir pourquoi ni plus ni moins. Outre la difficulté à respirer je ne sais ce qui est le pire, de la douleur à soulever sa cage thoracique, des quintes de toux donnant l'impression que la peau du dos et les reins vont littéralement se déchirer, du bruit métallique qu'elles causent au creux des oreilles et des billes qui flottent devant les yeux, de la difficulté d'évacuer les mucosités, de l'impression qu'à force on va finir par se claquer un vaisseau dans le crâne, des courbatures, des suées ou des sphincters qu'il faut encore plus maîtriser.
Je ne crierai pas victoire mais j'ai du moins pour l'instant évité les urgences en me procurant un nébuliseur. Combien de temps cela tiendra-t-il ?

vendredi 20 septembre 2013

Bordure rapportée en zigzags ajourés

  


Monter 12 mailles
Note **  = 1 jeté, 2 mailles ensemble à l'endroit.
  • 1er rang (envers) : 1 maille glissée à l'endroit, 3 mailles endroit, **, 2 mailles endroit, **, 1 jeté, 2 mailles endroit = 13 mailles.
  • 2e rang : **, 11 mailles à l'endroit = 13 mailles.
  • 3e rang : 1 maille glissée à l'endroit, 2 mailles endroit, 2 fois **, 2 mailles endroit, **, 1 jeté,  2 mailles endroit = 14 mailles.
  • 4e rang : **, 12 mailles endroit = 14 mailles.
  • 5e rang : 1 maille glissée à l'endroit, 3 mailles endroit, 2 fois **, 2 mailles endroit, **, 1 jeté, 2  mailles endroit = 15 mailles.
  • 6e rang : **, 13 mailles endroit = 15 mailles.
  • 7e rang :  1 maille glissée à  l'endroit, 2 mailles endroit, 3 fois **, 2 mailles endroit, **, 1 jeté, 2 mailles endroit = 16 mailles
  • 8e rang : **, 14 mailles endroit = 16 mailles.
  • 9e rang : 1 maille glissée à l'endroit, 2 mailles endroit, 2 fois **, 2 mailles endroit, 2 mailles ensemble à l'endroit, 2 fois **, 1 maille endroit = 15 mailles.
  • 10e rang : **, 13 mailles endroit = 15 mailles.
  • 11e rang : 1 maille glissée à l'endroit, 1 maille endroit, 2 fois **, 2 mailles endroit, 2 mailles ensemble à l'endroit, 2 fois**, 1 maille endroit = 14 mailles.
  • 12e rang : **, 12 mailles endroit = 14 mailles.
  • 13e rang : 1 maille glissée à l'endroit, 2 mailles endroit, 2 mailles ensemble à l'endroit, 1 jeté,
    2 mailles à l'endroit, 2 mailles ensemble à l'endroit, 2 fois **, 1 maille endroit = 13 mailles.
  • 14e rang : **, 11 mailles endroit = 13 mailles.
  • 15e rang : 1 maille glissée à l'endroit, 1 maille endroit, 2 mailles ensemble à l'endroit, 1 jeté, 2 mailles endroit, 2 mailles ensemble à l'endroit, 2 fois **, 1 maille endroit = 12 mailles.
  • 16e rang : **, 10 mailles endroit = 12 mailles.
 Répéter ces 16 rangs jusqu'à la longueur voulue.

Tricot pour enfants
C'est vous la styliste !

Kate Buller
éd. Fleurus

mercredi 18 septembre 2013

Impressions

Nous n'avons pas encore tout à fait repris notre rythme habituel. La douce a bien sûr recommencé les cours, mais le Musicien attend encore une partie de son emploi du temps. Je pense pour ma part en avoir fini à St-Germain-des-Prés. Dommage, j'aurais bien joué les prolongations…
Hormis celle des parents délégués cette semaine, nous n'avons pas encore eu de réunion de début d'année ;  je me demande si seuls les parents d'enfants inscrits en sixième y ont droit. Je pense avoir une réponse sous peu. Nous sommes déjà quelques-un(e)s à nous poser des questions quant au bon déroulement de l'année : entre un emploi du temps pas mieux équilibré que celui de l'an passé, une prof de français qui crie en classe pour couvrir le brouhaha et, en même temps, ne semble pas voir les actes pas toujours anodins qui se passent sous son nez, qui parle avec un fort accent étranger, confondant féminin et masculin et égratignant les conjugaisons, un prof de techno qui interpelle certains élèves en arabe quand il n'arrive pas à s'en faire entendre en français et une prof de sport qui semble déterminée à pousser les loulous au bout de leurs forces qu'il pleuve ou qu'il vente, sans tenir compte de leurs spécificités, j'attends les présentations avec hâte…


dimanche 15 septembre 2013

La Minute vieille - Un spectacteur hors du commun



Il s'agit d'un épisode avec invitées spéciales, tourné un peu avant le décès de Bernadette Lafont. Les autres «Minute Vieille», avec leurs interprètes habituelles (et d'autres invités),  se trouvent

vendredi 6 septembre 2013

Guacamole

- 1 échalote
- 1 tomate bien mûre ou à chair tendre, pelée
- 3 avocats très, très mûrs
- 1 ou 2 cuillerées à soupe de salsa épicée (sauce mexicaine) ou, à défaut, du poivre noir
- 2 cuillerées à soupe de jus de citron
- 2 cuillerées à soupe de vinaigre de cidre
- 1 cuillerée à soupe de vinaigre balsamique (facultatif)
- sel aromatisé
- quelques radis (décoratifs et donc également facultatifs)

Émincer l'échalote et la tomate au-dessus du saladier. Extraire la chair des avocats et l'écraser à la fourchette ou au presse-purée en la mélengeant à la tomate et à l'échalote. Ajouter la salsa, le jus de citron et les vinaigres, saler. Placer au frais avant de servir. 
La recette originale utilise du citron vert et de la coriandre. Ma variante s'en éloigne un peu mais, vrai de vrai, elle est assez redoutable !

mercredi 4 septembre 2013

In extremis

Le sac à dos de la douce lui blessant les épaules et n'étant pas bien étanche nous lui en avons trouvé un autre. Commandé sur Internet il semblait correspondre à nos critères. 

Il s'agit d'un sac de randonnée et non d'école mais ses taille et contenance
devraient permettre de l'utiliser comme tel.

J'en utilise un du même style depuis quelque chose comme huit ans, qu'elle se serait bien approprié (rien n'interdit de rêver). Sauf que le mien est en coton et son intérieur doublé et que celui-ci est composé d'un mélange de ramie et de coton. Surtout, il n'est pas doublé – il est donc plus léger – et la toile m'a semblé bien fine, même si la ramie est réputée très résistante (un fil de ramie de la grosseur d'un fil à coudre ne peut-être cassé à la main). Qu'à cela ne tienne, déclarai-je haut et fort, je m'en vais le doubler. Je pensais surtout au fond du sac, un peu transparent. 
Plus facile à dire qu'à mettre en pratique, j'ai pris le sac et l'ai posé et reposé bien des fois avant de me lancer lundi soir…

J'ai pris une chute de lin, dont j'ai taillé un morceau aux proportions du devant du sac et un autre à la taille et à la forme du fond, avec une marge de couture.

 Ma chute n'était pas suffisamment large ; j'en ai assemblé deux morceaux
– deux rangs en zigzag puis une couture anglaise – et centré la couture.

Le dos est molletonné et les coutures intérieures toutes renforcées de gros grain, il aurait fallu je crois une machine plus costaude que la mienne pour piquer toutes les épaisseurs. J'ai fixé à points glissés  (je ne suis pas sûre du nom) un premier côté de la pièce de lin au gros grain d'un des côtés du dos, avant de faire la même chose à l'autre extrémité.

 
 Pas tout à fait le même vert, j'ai pris la teinte la plus approchante.
Comme l'a fait remarquer la douce, ça n'est que l'intérieur du sac.

Je me suis ensuite occupée du fond. Après avoir grossièrement cranté l'arrondi pour éviter que le résultat grigne j'ai dans un premier temps et toujours à points glissés cousu le côté droit du fond de la doublure au dos du sac avant de fixer la partie arrondie à l'aide d'un bâti au tube formé par le corps de la doublure en laissant une marge de couture. J'ai ensuite rabattu et rentré cette dernière par-dessus pour un fini qui ne pique pas les yeux : toujours à la main j'ai ourlé le tout avant de prendre la machine pour deux rangs de point zigzag afin que la couture tienne malgré le poids de ce qu'elle devra porter cette année.
 

Je comptais au départ ajouter une pièce de simili cuir à l'extérieur. Étant donné la forme  et le montage du sac, je n'ai pas trouvé comment faire mais je n'abandonne pas encore l'idée.
Pour finir et toujours à la main j'ai fermé le haut du tube à points glissés avant de consolider cette dernière couture à la machine.


***
Elle avait eu un coup de cœur pour le tissu du protège-cahier et de la trousse cousus l'an dernier mais ne me l'a clairement dit qu'une fois l'un offert et l'autre vendue. Quand il s'est agi de lui prendre un nouvel agenda elle m'a demandé si je pourrai lui coudre une couverture dans cette étoffe. Cousue, lavée et repassée hier dans la foulée du sac, la Demoiselle l'a emportée ce matin !



La rentrée des 5es se déroulait tout à l'heure dans son collège.

lundi 2 septembre 2013

Rive gauche

Quelques jours à Saint-Germain-des-Prés, au-dessus d'une galerie d'art et d'une librairie, avec fenêtre donnant sur une impasse où flottent les bruits d'une cour d'école, centre de loisirs jusqu'à la rentrée des classes…