dimanche 25 septembre 2016

Rentrée en douceur

La rentrée de la douce s'est déroulée en deux étapes puisque le jour J a plutôt été celui d'une prérentrée, où elle a rencontré son professeur principal et la professeure d'histoire-géo et d'anglais de la section européenne le matin, puis passé un bref entretien individuel – pour faire connaissance – l'après-midi même. Ces entretiens individuels se poursuivant le lendemain, elle a profité de quelques jours de vacances en plus, les «choses sérieuses» devant démarrer la semaine suivante.

 En chemin pour l'entretien individuel.

Elle a obtenu les options demandées lors de l'inscription – russe LV3 et arts visuels –, et été admise en section européenne. Certaines options, comme les arts visuels, sont très prisées (quelque quatre-vingt-dix demandes pour une trentaine de places), ce n'était donc pas gagné. Sa classe accueille trente-deux élèves. Elle ne retrouve cette année aucun copain ou ami mais a néanmoins croisé quelques visages familiers.
Je redoutais pour elle la durée du trajet mais il s'avère plus rapide que ce que je craignais. Elle voyage cependant en «mode sardine», ne trouvant pas toujours à s'asseoir.
Une première réunion des parents d'élèves s'est tenue peu de temps après la reprise des cours, où les représentants du bureau sortant et la principale nous ont présenté l'établissement. Il s'agit d'un lycée de niveau moyen qui, si j'ai bien compris, en raison du dysfonctionnement d'Affelnet, accueille cette année plus de bons élèves qu'à l'habitude. La rencontre avec la plupart des professeurs a également eu lieu – le semaine dernière. Le professeur principal, passionné et très impliqué, nous a expliqué que le niveau de l'école n'était une entrave ni aux bons résultats ni aux bons cursus du cycle supérieur. La classe d'anglais a été répartie par niveaux de compétences, et la douce se trouve dans le groupe le plus fort. J'ai été contente d'entendre qu'elle comprenait tout de son cours d'anglais euro/histoire-géo. Il semble qu'aucun voyage à l'étranger ne sera organisé pour sa classe cette année, en revanche des sorties sont prévues, comme des films en espagnol ou des pièces de théâtre en anglais.
Les choses se mettent doucement en place, j'attends la suite pour me faire une idée plus précise.

jeudi 15 septembre 2016

Histoire(s) de soi, histoire(s) de l'autre – Objet du passé, 2

Tu es en CM2. Cet été, les Jeux olympiques auront lieu. C'est donc le thème que ton école a choisi pour l'année. Les maîtresses, qui ont fait les équipes, te mettent dans celle de Cuba. Tu es contente de t'y trouver car une de tes amies y est avec sa mère. Tout au long de l'année, ton équipe et toi, vous vous entraînez pour les épreuves tout en préparant le drapeau et les maillots que vous porterez pour le défilé. Le jour des Jeux arrive et toute l'école part au stade Louis-Lumière. Tu es excitée et impatiente. Vous passez les épreuves.  Plusieurs jours après, la fête arrive. Ton équipe se met en rang et vous attendez que l'hymne de Cuba se fasse entendre. Tous passés, vous attendez que les résultats des épreuves soient annoncés. Ton équipe gagne une coupe. Puis des médailles sont distribuées aux élèves. Tu en reçois une en or. Tu es fière. Tu cours la montrer à ta mère. Depuis, elle trône dans ta chambre. Souvent, tu la regardes et tu souris et te souviens de ce moment.
Photo Chloé Devis

L'année écoulée a vu la classe de la douce s'impliquer dans ce projet en partenariat avec la Maison du geste et de l'image et la Ville. Ses professeures de français et de mathématiques, l'écrivaine Carole Achache et la photographe Chloé Devis ont conduit des ateliers thématiques autour de l'autoportrait, du quartier, des objets du passé, des goûts et dégoûts… Carole Achache est décédée à la fin de l'hiver, les ateliers ont continué. Une restitution de ce travail de longue haleine s'est tenue le 17 juin dernier à la MGI.

samedi 10 septembre 2016

Apple crumble

Une recette classique mais dont cette variante, adaptée de celle figurant dans La nouvelle cuisine végétarienne de Richard Leith, est bien plus légère que toutes celles que j'ai pu voir par ailleurs.
- 1 poignée de raisins sultanine ou d'un mélange de fruits secs (baies de goji, mûres blanches, physallis…)
- cannelle
- des pommes en quantité suffisante pour garnir votre plat (au moins 4 grosses)
- amandes effilées (facultatif)
- 50 g de beurre ramolli
- 50 g de sucre de canne en poudre
- 100 g de farine

Éparpiller les fruits secs dans un plat allant au four, saupoudrer de cannelle et ajouter un peu d'eau, afin que les fruits secs s'en imprègnent. Peler les pommes et les débiter en dés. Ajouter de la cannelle et mélanger.

J'ai oublié les amandes cette fois-là ; il n'y a pas eu de restes pour autant !

Dans un bol, travailler grossièrement le beurre, le sucre et la farine de façon à obtenir des miettes de pâte, en recouvrir les pommes. Ajouter les amandes effilées et glisser au four préchauffé à 180° durant 30 à 40 minutes.

Bon appétit !